makart
vuk stefanović karadžić le patrimoine oral serbe
3.960 rsd4.400 rsd
Ušteda 440 rsd (10%)
- +

VUK STEFANOVIĆ KARADŽIĆ - LE PATRIMOINE ORAL SERBE

Podelite:
A l’époque des « provinces illyriennes » de Napoléon, de 1805 a 1813, les Français eurent un contact direct avec la littérature populaire serbe. Charles Nodier, qui fut fonctionnaire pendant quelque temps a Ljubljana, évoque dans ses écrits les «Illyriens et leur poésie ». Prosper Mérimée publia dix ans plus tard ses fameuses mystifications, composées en prose et présentées par lui comme des « traductions fideles » de la « langue illyrienne » (La Guzla, Paris, 1827). Etant donné que ces poemes furent publiés a une époque d’extreme popularité de la poésie populaire serbe en Europe, on crut pendant longtemps qu’ils étaient authentiques.
Pošalji